Comment réussir la prise de parole en public ?

prise de parole en public

Que l’on soit étudiant, salarié ou cadre, les premières prises de paroles en public peuvent être compliquées et stressantes. Tout le monde n’a pas la capacité naturelle de s’adresser correctement à un public nombreux et de réussir du premier coup cet exercice plus technique qu’il n’y paraît.

Toutefois, il est possible, grâce à certaines pratiques et astuces, de bien préparer sa prise de parole en public, de bien se préparer soi-même et ainsi réussir son discours.

Au-delà de ces pratiques qu’il est possible de mettre en œuvre soi-même, il est possible d’avoir recours à des conseillers, des coachs, qui orientent, préparent et entraînent le futur intervenant à prendre la parole en public. Cette dernière solution est de loin la plus efficace pour enfin être à l’aise lors des prises de parole en public.

Bien se préparer

Pour réussir une prise de parole en public, l’intervenant doit s’y préparer convenablement. Commençons par les fondamentaux. Avant tout, il se repose suffisamment la veille et même les quelques jours précédents son intervention. Dormir suffisamment, manger sainement et s’hydrater sont essentiels. L’état physique a une influence indéniable sur les performances intellectuelles, il ne faut donc pas négliger ce point. Si le jour de l’intervention l’orateur est fatigué ou somnolent, il aura plus de chances de stresser, de bafouiller ou de perdre le fil de son discours.

Le jour de sa prise de parole, il faut se mettre à l’aise. Ceci passe par l’apparence. S’habiller correctement, de façon à se sentir bien et à renvoyer une image positive de soi-même peut augmenter la confiance en soi. Toutefois, il n’est pas nécessaire de s’engoncer dans un costume s’il s’agit d’un homme, ou dans un tailleur formel si c’est une femme. Il est préférable d’opter pour une tenue élégante, mais décontractée mais surtout qui vous représente bien

Préparer le discours

Une des clés de la réussite d’une intervention en public est un discours bien préparé. Celui-ci doit être bien structuré et cohérent, il a pour but d’emmener le public de l’introduction à la conclusion, sans perdre l’attention d’aucun auditeur et en faisant parvenir un message percutant.

Bien structurer le discours

Le discours doit être écrit en amont et il faut le lire et le relire plusieurs fois, pour en déceler les incohérences, les mauvaises formulations ou les phrases éventuellement indélicates ou maladroites. La structure de base doit être du type introduction, développement en 3 parties et conclusion. Chaque partie du discours doit être de la bonne longueur et le développement, c’est-à-dire l’essentiel du discours, doit bénéficier du temps le plus long. Attention toutefois à très bien préparer l’introduction et la conclusion qui sont les éléments clefs de votre discours.

Le recours aux “5 sens” est un excellent moyen de “capter votre public”. Donnez un exemple en parlant du “vent dans les cheveux, des odeurs ressentis, des émotions ressenties ou perçues, de ce que vous avez vu…quel meilleur moyen peut-on trouver pour vous “connecter” à votre public ?

Il faut aussi prévoir des transitions subtiles et efficaces, pour ne pas donner l’impression de prononcer un discours décousu.

Préparer des supports visuels

Lors d’une intervention en public, il est possible que l’intervenant soit debout sur une scène sans rien autour de lui, tout comme il est possible qu’il soit derrière un pupitre, autour d’une table ronde, etc. L’intervenant doit donc se préparer de façon adéquate pour chaque cas de figure. S’il a la possibilité d’avoir son discours écrit devant lui, il doit penser à l’écrire en grand, à numéroter les pages, à intégrer dans le texte des signes lui rappelant les temps forts de votre prise de parole, les passages sur lesquels il doit insister. C’est encore mieux de connaître son texte par coeur. Il pourra ainsi se concentrer  sur la forme (silences, intonations, gestes, posture, etc…).

Dans le cas où il est impossible d’avoir le discours écrit devant soi, les petites fiches cartonnées qui tiennent dans la main sont une bonne alternative. Elles doivent toutefois être rédigées de façon optimale et ne contenir que les points les plus importants qu’il ne faut pas oublier.

Interagir avec le public

Une prise de parole en public ne consiste pas à débiter un discours sans relief, sans âme. Il faut captiver le public et  être en empathie avec lui. Pour y arriver, l’intervenant peut utiliser certaines techniques bien connues des grands orateurs et qui ont fait leurs preuves comme avoir recours au “story telling” et aux statistiques.

Il doit absolument interagir avec les auditeurs et ne pas hésiter pas à ponctuer son discours de questions qui leur sont adressées. Il doit alors s’arrêter quelques secondes pour entendre leurs éventuelles réponses. Il est ensuite opportun de commenter ces réactions, et ainsi, les utiliser comme tremplin pour la suite du développement.

En s’adressant à un public, l’orateur doit adopter aussi un langage corporel adapté, éviter les tics, les mimiques et les gestuelles maladroites qui peuvent être très gênantes. Un entraînement en amont à la maîtrise du corps et de ses mouvements lors de la prise de parole peut grandement aider à améliorer la qualité de la prestation.

Pour commencer, il faut se tenir correctement, bien sur ses deux pieds, “s’ancrer au sol” et éviter de mettre les mains dans ses poches et de trop bouger. Le discours doit être adressé au public en le regardant, en balayant la salle du regard assez régulièrement pour montrer que c’est à lui qu’est destiné le discours, mais pas trop souvent pour ne pas donner l’impression d’être perdu ou stressé.

Suivre une formation ou se faire coacher

L’idéal lorsqu’on n’a pas l’habitude de prendre la parole en public, est de suivre une formation auprès d’un établissement ou d’un coach expert dans le domaine. Il existe, en effet, de nombreuses formations proposées par des sociétés de coaching et de formation qui peuvent aider quiconque à acquérir les codes et les subtilités de l’art oratoire.

Préparation et écriture du discours, préparation de l’intervenant, langage corporel, lutte contre le stress et le trac, intégrer les 5 sens, avoir recours aux émotions…ces formations proposent des parcours complets pour faire de n’importe quel intervenant débutant ou inexpérimenté un orateur de qualité.

COACHING / FORMATION : DEVIS GRATUIT
SANS ENGAGEMENT
Étape 1 sur 3
90%
SATISFACTION
Taux de satisfaction général de la Formation*
Nous contacter
qualiopi organisme formation
AGENCE FRANCE NORD
03 23 05 42 39
112 Rue Denfert Rochereau, 02100 Saint-Quentin


AGENCE FRANCE SUD
06 08 61 45 94
20 bis avenue de la gare 3150 Varennes sur Allier