Comment mieux « travailler ensemble » ?

travailler ensemble

Les prérequis individuels pour une intelligence collective performante

La société a évolué de telle manière, notamment avec les crises successives, que le monde de l’entreprise est en devoir de remettre en question sa vision managériale. Le modèle de management vertical n’a plus la cote et il convient donner sa place à l’humain et à ses interactions. Maintenant, il s’agit d’œuvrer ensemble pour la performance collective.

Cependant, cette efficacité à travailler ensemble n’est pas si naturelle que l’on puisse le croire. Cela sous-entend, en amont, une réflexion, un apprentissage, voire quelques remises en question. Comment comprendre les motifs et manières d’agir et de penser de mon collègue si je ne me connais pas moi-même ? Un travail de fond doit d’abord être amorcé pour s’auto évaluer. Se définir n’est pas facile, et il faut le faire avec objectivité (si possible), en intégrant une part d’autodérision et d’humour. A partir de ces constats, il est nécessaire de s’éveiller à plus d’ouverture d’esprit, et de laisser tomber son profil « jugeant » en renforçant l’écoute active et la bienveillance. S’apprendre à lâcher prise. Il s’agit donc d’accepter l’autre dans sa singularité, sans jugement, mais en observateur de qui il est, et de qui je suis. Manifester de l’empathie, identifier, accepter le cadre de référence de l’autre sans que mon cadre de référence bouscule celui de l’autre. C’est une forme de respect et de politesse qu’il faut favoriser et mettre en exergue. Procéder à un accueil inconditionnel en ne portant pas de jugement et accepter les erreurs de l’autre parce que l’on sait que chaque être humain en a le droit. Plébisciter ce droit, c’est aussi générer de la confiance, et on ose enfin se montrer avec ses parts de forces et de faiblesses.

Poser ces prérequis de manière formelle permet de créer un environnement sain et respectueux. Cela produit un fort sentiment de sécurité et d’équité dans l’équipe qui permet alors de libérer plus facilement la parole et les échanges. Les confrontations s’opèrent alors, mais de manière constructive si toutefois chacun laisse de côté ses croyances, et abandonne toute forme de pouvoir sur l’autre. Cela étant, toutes ces bonnes intentions se cultivent et s’entretiennent de manière à garder le cap sur l’objectif commun.

 

La cohésion d’équipe ou comment faire d’un groupe une véritable équipe

Comme abordé précédemment, le contexte V.I.C.A (Volatile, Incertain, Complexe, Ambigu) dans lequel nous évoluons, nous contraint à plus de flexibilité et d’agilité. Nous devons nous reposer sur les valeurs humaines, à faire en sorte qu’un simple groupe devienne une vraie équipe. La différence est que cette dernière lie ses membres à un objectif commun, orienté vers la performance. Idéalement, il faut créer les conditions requises pour autonomiser et responsabiliser chaque collaborateur tout en favorisant une vision commune partagée. Cette dynamique de groupe fait naitre l’entraide, la collaboration ce qui décuple le bien-être au travail, bien connu pour booster l’efficacité et l’engagement.

L’une des clefs de la construction d’une équipe performante repose également sur la capacité du groupe à confronter les idées divergentes afin de résoudre des problèmes auxquels ils sont confrontés…pour ensuite remporter des succès…et les fêter ensemble !!!

La communication est au cœur de cette problématique lorsque l’on connaît la diversité de personnalités présente au sein d’une même équipe. Si l’on arrive à créer une synergie, une saine cohésion, alors on a fait une bonne partie du chemin. La cohésion d’équipe doit donc accorder sa confiance à l’intelligence collective, l’IC. De récentes études démontrent les caractéristiques principales de l’IC qui reposent sur plusieurs points. Cette dernière révèle que la sensibilité sociale des membres du groupe contribue à la renforcer, qu’elle augmente avec la proportion de femmes, et que l’équité du temps de parole est essentielle. Son efficacité sera d’autant plus renforcée que ses membres ont des modes de pensée différents.
L’IC est donc très prometteuse, car elle implique un fonctionnement transversal pour un projet partagé. Elle agrège les idées personnelles et individuelles, qui en connexion avec les autres, font émerger la puissance du collectif.

 

Les outils à disposition pour faciliter la cohésion d’une équipe

Mener une équipe à développer les qualités requises peut s’avérer une tâche ardue pour le manager. Accepter une aide extérieure est une sage décision et il faudrait avoir tort de s’en priver. Ces outils donnent l’élan de départ, un coup de pouce pour fédérer un groupe et créer du lien. Il est possible, voire conseillé, de se réunir pour un séminaire dans lequel sont prévus des jeux de rôle, des équipes sportives, etc. Les interactions personnelles, hors contexte purement professionnel, prennent une dimension plus profonde et décalée de la réalité de l’entreprise. La compréhension du mode de fonctionnement du collègue est améliorée.

De même, des formations sur le développement personnel peuvent s’avérer également très utiles. Ces dernières amènent à se livrer plus personnellement sous forme de jeu ou de test, et permettent de comprendre le fonctionnement individuel et son intégration dans un collectif.

L’entreprise peut également faire appel à un coaching de groupe pour la cohésion d’équipe. Ces opérations sur mesure aident à définir les forces et les axes de développement de l’équipe projet afin de la dynamiser, et de l’accompagner dans le changement.

Enfin, les outils et applicatifs technologiques sont à notre disposition pour faciliter la collaboration : création d’équipes virtuelles, partage de dossiers, visio-conférence, etc.

COACHING / FORMATION : DEVIS GRATUIT
SANS ENGAGEMENT
Étape 1 sur 3

Add comment

90%
SATISFACTION
Taux de satisfaction général de la Formation*
Nous contacter
qualiopi organisme formation
AGENCE FRANCE NORD
03 23 05 42 39
112 Rue Denfert Rochereau, 02100 Saint-Quentin


AGENCE FRANCE SUD
06 08 61 45 94
20 bis avenue de la gare 3150 Varennes sur Allier