Comment créer une cohésion d’équipe ?

Cohésion d'équipe

La cohésion d’équipe est une condition essentielle à la réussite d’un projet commun en entreprise ou au sein d’une organisation. Dans la réalité quotidienne , cela ne va pas forcément de soi. Heureusement, il existe des solutions.

Une approche commune des questions

Le travail en entreprise, quel que soit le secteur d’activité concerné, exige une vision commune pour atteindre une efficience optimale. Il paraît donc capital que les collaborateurs soient mobilisés autour de la mission fixée par le manager.

Cet objectif doit être clarifié au maximum et détaillé en un plan d’actions. Une telle méthode s’avère impliquante, et renforce la cohésion d’équipe : les collaborateurs voient en effet la concrétisation de résultats, dès cette étape, et dans un délai très bref. La finalité de la mission sera claire et précise afin d’éviter tout malentendu. Le rôle de chacun au sein de l’équipe doit être bien déterminé. Pour garantir une efficacité maximale à ce niveau-là, il faut mettre l’accent sur la communication. Ces échanges au sein de l’équipe vont en outre renforcer l’harmonie entre collaborateurs et éviter certains désaccords.

Toutefois, il est judicieux de ne pas ignorer les tensions qui peuvent apparaître parmi des coéquipiers. Ces tensions peuvent aussi bien être issues d’un manque d’habitude de l’équipe dans la coopération, de la peur d’être jugé, du manque de confiance en soi de certains membres du groupe, d’une certaine forme de routine ou le groupe est empêtré, etc…Vous l’aurez compris : les raisons peuvent être multiples. Néanmoins si le conflit est proscrit, la confrontation dite « positive » est nécessaire. Elle peut faire naître de nouvelles idées ou solutions créatives et faire avancer le groupe plus vite.

Ces dissensions doivent cependant être canalisées et orientées de manière positive pour ne pas nuire à une cohésion d’équipe  nécessaire à l’efficacité et au bien-être de l’équipe. À cet égard, la communication entre collaborateurs mérite un encadrement ad hoc. Le manager qui présente le projet à réaliser se doit d’être rigoureux dans son expression. Il évitera par conséquent d’utiliser des mots et des expressions vagues. Dans la mesure du possible, il est préférable de définir avec précision le rôle de chaque collaborateur en mettant en valeur ses compétences particulières, formalisées ou non. Ainsi tous les coéquipiers se sentent pris en considération. Par ailleurs, établir une charte d’entraide peut décupler leur potentiel individuel. Il s’agit d’un protocole qui permet à chacun d’exprimer ses besoins et de proposer sa propre coopération aux autres.

Un projet à suivre ensemble

Faire preuve d’une grande efficacité en entreprise nécessite d’avoir appris le travail d’équipe. Les collaborateurs ainsi formés apprennent à participer activement aux projets et se sentent davantage impliqués. En effet, la bonne volonté n’est pas toujours spontanée, un bon manager doit savoir la construire auprès de ses équipes. Mettre en exergue la créativité des uns et des autres se révèle un excellent moyen de renforcer l’entente commune. La satisfaction que peut en retirer chaque coéquipier l’incite à s’impliquer encore davantage dans le projet en cours. Si nécessaire, il est profitable de prévoir des temps de formation ensemble ou des activités de team building. Les moments passés entre coéquipiers peuvent aussi prendre d’autres formes, y compris hors du cadre de travail. Au bureau, une salle de détente bien équipée fait beaucoup pour la convivialité. Ce lieu sera confortable, propice aux discussions cordiales autour d’un café ou un thé. Un repas partagé à l’extérieur, au restaurant, dans un cadre tout aussi détendu donne également des résultats très positifs concernant la cohésion d’équipe. (dans le respect des gestes barrières et de la distanciation)

En cours de projet, les retours d’expériences individuelles doivent être encouragés. C’est l’occasion pour chaque collaborateur impliqué d’évoquer ses propres acquis et de profiter de ceux des autres. Cette mise en commun des observations doit bien sûr se faire sans jugement. Toutes les opinions peuvent se discuter, à l’inverse des sentiments qui se respectent tant qu’ils sont exprimés dans un respect mutuel. Quant aux faits, ils feront l’objet d’un constat indiscutable. Les apports ainsi communiqués mettent en avant les forces et les faiblesses au sein de l’équipe. Ces réunions à renouveler autant que nécessaire ouvrent des pistes et opportunités très constructives. En cas de difficultés, la méthode ECRA (état, causes, remèdes, actions) est un recours utile.

Penser au coaching en entreprise

Le manager doit connaitre ses collaborateurs et leurs complémentarités sur le bout des doigts : la meilleure collaboration s’obtient quand chacun a trouvé sa place dans le groupe…et qu’il connait bien sa zone de talents pour cela.

Le coaching professionnel permet aux managers d’adopter les techniques adaptées pour optimiser la cohésion d’équipe au sein de l’entreprise. Cela fonctionne également dans une association ou organisme où le travail en commun s’avère essentiel au quotidien. Avec un coach ou un formateur qualifié, il est possible d’analyser et agir sur les dynamiques individuelles et collectives : de détecter les dysfonctionnements, la personnalité manipulatrice, le leader « qui s’ignore », le collaborateur au « haut potentiel » mais à l’estime de soi « dégradée » pour ensuite  fédérer les énergies de tous les intervenants dans le cadre du projet d’entreprise. Doté d’une excellente expérience du management, un coach professionnel a pour interlocuteur des chefs d’entreprises mais aussi leurs collaborateurs ou des présidents d’associations, en équipe ou à titre individuel. Sa mission consiste entre autres, à développer le potentiel individuel au service du collectif concerné pour améliorer sa cohésion et son efficacité. La résolution des problèmes de communication et l’optimisation du potentiel du groupe fait partie de ses compétences.

Il fournit un accompagnement sur mesure en fonction des nécessités exprimées : mobilisation des coéquipiers afin d’atteindre un objectif précis, travail en harmonie au long cours, équilibre entre respect de l’autorité et le bien-être de chacun … Sa propre analyse sur place sert aussi à orienter le coaching dans la direction adaptée. Il prend connaissance de l’organisation et des principes de fonctionnement de l’équipe concernée, mais ne se substitue jamais à elle. La répartition éventuelle des rôles, les règles de coordination entre les divers intéressés lui offrent un aperçu utile pour élaborer une stratégie qui alliera efficacité et considération vis-à-vis de la société (ou association) en question. Un coach professionnel est soumis à un code de déontologie, le secret professionnel figure en tête des règles de son activité. En étudiant les relations de travail (ou de fonctionnement de groupe) avec finesse et sans jugement, un coach permet au collectif de faire émerger des solutions pérennes pour favoriser l’engagement collectif au sein de l’équipe, dans une confiance réciproque. À cet égard, miser sur le coaching s’avère très fructueux.

COACHING / FORMATION : DEVIS GRATUIT
SANS ENGAGEMENT
Étape 1 sur 3
90%
SATISFACTION
Taux de satisfaction général de la Formation*
Nous contacter
qualiopi organisme formation
AGENCE FRANCE NORD
03 23 05 42 39
112 Rue Denfert Rochereau, 02100 Saint-Quentin


AGENCE FRANCE SUD
06 08 61 45 94
20 bis avenue de la gare 3150 Varennes sur Allier