Comment développer l’intelligence collective ?

Intelligence collective

Saviez-vous que le cerveau humain contient plus de 86 milliards de neurones actifs ? Imaginez alors ce que sont capables de réaliser plusieurs cerveaux ensemble ! À l’heure du partage généralisé sur les réseaux sociaux, l’intelligence collective se propose d’exploiter cette capacité de mise en commun pour l’accomplissement de plus grands objectifs. Voyons ce qu’est l’intelligence collective, quels sont ses avantages et comment la mettre en place au sein d’une entreprise.

Les particularités de l’intelligence collective

À plusieurs, nous sommes plus efficaces, c’est une évidence. Il suffit d’observer le monde animal. L’intelligence collective est un concept inné chez les insectes sociaux ou les mammifères vivants en meute. En réalité, il l’est aussi chez les humains, mais trop souvent ignoré au profit de l’individu. L’intelligence collective, c’est donc l’art de mettre les compétences de chacun au service d’un tout. Si par exemple, vous êtes embarrassé ou démuni face à un problème de votre vie privée et vous ne savez plus comment agir. L’un de vos premiers réflexes sera d’en parler à vos proches, à vos amis. Soudain, c’est l’illumination ! Vous avez trouvé la solution, ensemble. En discuter, confronter ses idées, permet d’avoir plusieurs points de vue et de faire naître de nouvelles options ou solutions auxquelles nous n’aurions pas pensé seuls.

Les avantages de la collaboration

Au sein d’une entreprise, ces compétences sont primordiales et peuvent faire la différence avec la concurrence.

Sur des projets complexes et des enjeux majeurs, les différentes contributions permettent de trouver des solutions plus rapidement et plus efficacement.

En outre, l’entreprise ne devient pas dépendante d’une seule personne qui peut se trouver indisponible pour une raison ou pour une autre (maladie, absence ou tout autre imprévu). Les équipes gagnent ainsi en autonomie et c’est toute la société qui s’en trouve grandie.

C’est aussi moins de pression pour les membres du groupe, car ils savent qu’ils peuvent compter sur leur équipe pour leur venir en aide.

Enfin, notons que la coopération participe également à un meilleur environnement de travail et favorise l’engagement. En effet, avoir un objectif commun et valoriser les compétences de chacun donne du sens aux efforts fournis et est extrêmement motivant. Les employés se sentent plus impliqués.

La mise en place de l’intelligence collective

Évidemment, la mise en œuvre nécessite un peu d’organisation. Le manager d’une équipe doit avoir pour mission de permettre à chacun de s’exprimer, sans jugement de la part des autres. Apprendre à communiquer, partager et défendre ses idées, développer l’écoute et le respect, autant de compétences à développer. On voit ici l’intérêt des team building, ces activités de groupes qui créent une cohésion au sein de l’équipe. On peut ainsi comparer l’entreprise à une équipe sportive : ensemble, nous devenons plus forts.

La formation et l’accompagnement permettent de mettre en avant les forces et les talents de chacun, de perfectionner les différentes intelligences. Il est également nécessaire de donner envie aux employés de collaborer.

Le travail sur les différentes intelligences est aujourd’hui de plus en plus développé, à juste titre, car il permet d’intégrer des qualités indispensables et précieuses au monde du travail.

Le plus souvent, la difficulté vient de l’idée de compétition, or l’intelligence collective, c’est tout le contraire. C’est pourquoi il est indispensable d’avoir un manager expérimenté, formé et accompagné, capable de canaliser toutes ces énergies afin d’en tirer le meilleur.

Le rôle du manager pour une bonne coopération

Pour un manager, il est donc primordial de favoriser le travail d’équipe et de limiter les conflits. Il ne s’agit pas de mettre une seule personne en avant, mais plutôt d’exposer la force de chacun au service du groupe. Tel un chef d’orchestre, le manager va alors chercher à développer la compréhension et la critique positive pour que chacun puisse s’exprimer en toute confiance. Il doit avoir toutes les cartes en main : connaître les enjeux du projet, mais surtout connaître la personnalité de chaque membre.

Pour que cela soit constructif, il est nécessaire d’être bien formé, pour le manager, comme pour les équipes. Pas question ici de laisser les idées partir dans tous les sens, ni de créer des silos, au risque de voir les bénéfices de cette méthode s’écrouler. Il est important de savoir canaliser les prises de parole et de décisions. Mobiliser les talents, oui, mais pas n’importe comment.

Cela suppose des règles, connues et respectées par tous. Une bonne pratique collaborative, ce n’est pas simplement la juxtaposition d’idées. Ce sont plutôt des interactions de qualités dans lesquelles il faut accepter le partage de pouvoir. C’est tout le savoir-faire du manager qui pourra gérer les talents de chacun en créant un environnement propice à l’échange.

On parle alors des « 5 C » pour les cinq compétences indispensables à la mise en place de l’intelligence collaborative :

  • La collaboration ;
  • La compréhension ;
  • La créativité ;
  • La communication ;
  • L’esprit critique.

Comme le note le sociologue Pierre Lévy dans son ouvrage sur le sujet : « L’intelligence collective est l’art de maximiser simultanément la liberté créatrice et l’efficacité collaborative. »Ainsi, l’intelligence collaborative, c’est remettre le travail d’équipe au cœur de l’entreprise.

Réapprendre à faire partie d’un tout, en respectant chaque individu, voilà le défi des entreprises modernes.

L’intelligence collective devient une compétence clé à développer en entreprise pour relever les défis du XXIèime siècle.

COACHING / FORMATION : DEVIS GRATUIT
SANS ENGAGEMENT
Étape 1 sur 3

90%
SATISFACTION
Taux de satisfaction général de la Formation*
Nous contacter
qualiopi organisme formation
AGENCE FRANCE NORD
03 23 05 42 39
112 Rue Denfert Rochereau, 02100 Saint-Quentin


AGENCE FRANCE SUD
06 08 61 45 94
20 bis avenue de la gare 3150 Varennes sur Allier